mardi 19 juin 2012

Picoteries au Soleil.


Ancêtres du tweet, les "picoteries" fleurirent à la Cour du Roi.
 " le corps couvert de dartres, la gale, la lèpre..."
"Vieille guenon, vieille ratatinée, vieille guenipe ! "
"Menteuse, grosse tripière, pute à chiens"
"Blessée dans le service du roi"
"Je ne doute pas qu'elle n'eût été charmée d'une rupture éclatante ; je ne lui donnerai jamais ce plaisir"
 "Sèche de notre joie ; elle meurt de jalousie."

A coté finalement, la République fait petit jeu.

Picoterie en 139 caractères, on sait jamais, ça peut servir :
 "Que l'on ouvre les grandes portes à grands battants car mes cornes sont si hautes qu'elles ne me permettent pas de passer par la petite ! "
 @lemontespan




Lulu l'a lu dans le TGV en allant à Versailles avec un brin de ségolitude :


Chateau de Versailles N°5 : les amours de Louis XIV.
Au sommaire également : Le bosquet de l'Ancelade, la Bataille de Malpaquet, les 24 Violons du Roi, et la politique ottomane de Louis XIV.
-----
A découvrir :
Dialoguer avec la Marquise de Montespan et les autres.  


Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

5 commentaires:

  1. Sympathiques en effet ces petites phrases! Comme quoi, on n'a rien inventé... et même plutôt aseptisé les choses!
    bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  2. "vieille guenipe" ??? ça y est, je sais ce que c'est :))) (j'ai vérifié)
    grosse tripière ... j' ADORE !!! pute à chiens ;-))) c'est trop top !!! ces picoteries
    et toutes les autres que tu nous proposes sont savoureuses !
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enrichissant vocabulaire ;-))
      Et je trouve ça plus facile à mémoriser que la tirade de ce crapaud de Victor Hugo (Toujours l'assassin se coupe à son couteau...), néanmoins adorable grand-père, qui en matière de traitrise en connaissant un rayon (http://www.lexpress.fr/culture/livre/victor-hugo-et-le-sexe_1078625.html)...
      Quand le doigt montre le traitre, l'imbécile regarde les sorcières. (Lao-Lulu)
      Franchement Oscar du cocu magnifique à Monsieur de Montespan, pour son humour, il porta le deuil de sa femme, allant jusqu'à organiser son enterrement !
      A lire semble-t-il : Le Montespan de Jean Teulé. Ed Pocket.
      On y apprend et on y rit.
      Bises

      Supprimer
  3. Hahaha ! excellent ! je reprends le train en marche, entre deux tournées d'écossage de petits pois, et je rigole bien ! bon dimanche Lulu, j'espère que tout va bien chez toi ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anne de ta visite ! Ah les p'tits pois du jardin ( on appelait ça les popous du temps des premiers mots de mes petits)avec des p'tits coeurs de salade et des p'tits lardons, y'a rien de mieux pour être heureux !
      J'ai moi aussi un peu de mal à suivre...
      A part cette sal'té de virus d'automne qui m'a cueillie en plein mois de juin et m'a ratatinée toute la journée, ben tout va bien ! J'espère que de ton coté aussi ! Bises.

      Supprimer